Sortie photo – Photographier les fleurs

Sortie photo – Photographier les fleurs

Les fleurs se présentent sous différentes formes et peuvent constituer des intérêts très inégaux en fonction de la variété et de leur personnalité. Photographier une fleur peut paraître un exercice aisé mais pour donner de l’intérêt à vos images, il convient d’avoir à l’esprit certains points qui font toute la différence.

1. Choisissez le bon moment
Comme dans la majorité des cas, la lumière directe de pleine journée est à éviter, en effet elle est crue et génère des zones ombragées qui nuisent à la lecture générale des sujets et en effacent les détails. Si vous n’avez pas le choix, il vous suffit toutefois de placer un diffuseur blanc entre le soleil et le sujet pour obtenir une belle lumière adoucie. Il est cependant préférable d’opter pour la lumière douce et rasante de la matinée ou de la fin de journée, qui fait ressortir les détails des matières. Notez aussi qu’en réalisant vos sorties photo tôt le matin, vous pourrez tirer bénéfice de l’esthétisme de perles de rosée. Un soleil voilé est aussi un bon parti, mais peut-être un apport de lumière sera t-il nécessaire en déportant votre flash (doté d’un diffuseur) sur le côté en hauteur pour conserver le volume de la fleur et restituer l’éclairage que pourrait donner le soleil. Un miroir peut constituer une alternative pour éclairer ou déboucher une ombre localement. Enfin, notez que pour retranscrire la fraicheur des fleurs, il est préférable de les photographier juste après leur apparition qu’après de longues semaines en passées en plein soleil où elles seront desséchées. Le printemps apparaît alors comme la période idéale, même si des fleurs symboliques comme les coquelicots ou bien encore le tournesols arrivent bien plus tard.

2. Ajustez votre cadrage
Ne tombez pas dans la banalité en centrant votre fleur et en voulant la faire loger en globalité dans votre cadrage sauf si vous voulez donner un aspect documentaire à votre image. De manière générale, vous remarquerez que votre sujet a plus de force si vous le placez au tiers de votre cadrage et si vous n’en montrez que la partie qui en fait sa personnalité. Il est préférable d’isoler une fleur ou d’en prendre un lot de trois pour que la photo soit simple et efficace. N’hésitez pas à vous placer à la hauteur de la fleur et à vous coucher par terre pour obtenir des vues en contre-plongées qui peuvent constituer une idée intéressante car inhabituelles à nos yeux. Et essayez des cadrages créatifs. Si vous possédez un objectif macro vous pourrez capturer ce que l’œil ne distingue pas, et vous verrez que les fleurs peuvent devenir des sujets exceptionnels si vous osez vous lancer dans des photos un tant soient peu abstraites. Lors de votre sortie photo, attardez vous également sur les habitants es fleurs qui viendront enrichir votre image: abeilles, pucerons et autres milles pattes.

3. Faites ressortir votre sujet
Pour mettre en valeur votre sujet, ayez à l’esprit que l’arrière-plan est aussi important que la fleur en elle-même. Il vous faudra le choisir avec soin et qu’il ne soit pas perturbateur. Un fond neutre, le ciel, la terre, un carton de couleur complémentaire à la fleur ou neutre peuvent faire l’affaire. Le ciel sera plus propice pour des fleurs de couleurs jaunes alors que la terre brune fera ressortir les couleurs pastels. Pour isoler votre sujet, il vous faudra aussi sélectionner une profondeur de champ assez courte pour éliminer les éléments indésirables aux alentours et que votre fleur ou la partie que vous souhaitez mettre en avant (pistil ou étamines par exemple) se détache bien. Si vous êtes novice en la matière pensez à utiliser le bouton de « testeur de profondeur » de champ qui vous donnera une très bonne idée de la zone de flou derrière votre sujet. Vous pourrez alors ajuster votre profondeur de champ en contrôlant directement l’effet rendu avant de déclencher. Pensez également au contre-jour, souvent repousser car contre nature, un rétroéclairage constitue un moyen efficace et esthétique pour dévoiler les nervures ou autres caractéristiques végétales et la transparence des sujets.

4. Soignez votre mise au point
Dans le but de mettre en avant les spécificités propres à la fleur que vous aurez choisie de photographier, il vous faudra faire le point de netteté précisément en sélectionnant le bon collimateur. N’oubliez pas que plus le grossissement de l’objectif est important, plus la profondeur de champ est faible, et que si vous souhaitez obtenir une partie nette plus importante, l’utilisation d’un trépied sera nécessaire pour vous permettre de fermer votre diaphragme à l’ouverture adéquate. À noter que pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir une image nette, il est déconseillé de faire des photos (proxi ou macro) de fleurs par temps venteux.

En guise d’illustration, pensez à visiter cette galerie photos qui regroupe différentes séries d’images dédiées fleurs.

3 Comments

  1. Les fleurs, un beau sujet qui permet de faire de superbes photos

  2. Les fleurs, ce sont des femmes qui vous offrent toute leur beauté sans rien demander en retour… tour à tour généreuses, tendres et fragiles, elles embaument l’espace comme elles illuminent l’imaginaire d’un instant éphémère. Le photographe ne peut que lui rendre grâce en sublimant cet instant.

Leave a Reply

Logo Twitter