Idée de sortie photo – Explorations urbaines (Urbex)

Idée de sortie photo – Explorations urbaines (Urbex)

Si vous aimez les sujets insolites et que vous avez une âme d’aventurier, cette idée de sortie photo « Explorations urbaines » est faite pour vous. L’exploration urbaine, communément appelée Urbex (contraction anglophone) consiste à visiter des lieux abandonnés ou partiellement détruits: usines abandonnées, friches industrielles, égouts, vieilles casernes de l’armée, entrepôts en ruine, carrières ou catacombes, sanatorium, hôpital désaffecté, gare à l’abandon.

Si le terme Urbex est le plus souvent associé à l’exploration de friches industrielles et lieux abandonnés, il regroupe aussi d’autres pratiques qui diffèrent en fonction des motivations des explorateurs photographes : toiturophilie (toits), cataphilie (carrières)…

Chacune de ces disciplines peu présenter selon les lieux un fort potentiel photographique. Cependant, il convient avant tout de noter que de nombreux risques sont associés à ce type de sorties photo : des risques légaux (pénétration dans une propriété privée) et des risques physiques (exposition à l’amiante, au gaz, effondrements, mauvaises rencontres…).  Il est aussi important de rappeler une règle essentielle : la confidentialité, afin de prévenir toutes dégradations par des populations moins respectueuses que les photographes. C’est en effet en ne divulguant pas l’endroit où se trouvent les trésors explorés qu’on les préserve et les protège d’activités malveillantes tels que le vandalisme ou le pillage.

Il arrive bien souvent qu’il ne reste pas grand chose de ces friches et lieux abandonnés, en particulier celles qui sont régulièrement visités mais on y perçoit malgré tout des traces de vie ou d’une époque, et un potentiel photographique toujours notable de par une architecture souvent mise à nue, une lumière particulière qui traverse les lieux, des jeux d’ombres, une atmosphère mise en valeur par le climat extérieur, la nature envahissante, des matériaux patinés par le temps, des vestiges de mobilier ou des accessoires oubliés… C’est cette richesse de sujets et la matière qui donnent le cachet à ce type de sorties photo.

Pour ces sorties photo, à faire exclusivement en groupe pour des raisons de sécurité, il est nécessaire d’emporter sa panoplie d’objectifs qui vous permettra de prendre autant l’architecture du site au grand angle que des détails d’objets ou de matériaux avec un objectif standard voire un objectif macro. L’utilisation de votre trépied est recommandée dans bien des cas, ces lieux étant généralement sombres. Munissez-vous également de bonnes chaussures, de lampes torches, et n’oubliez pas votre téléphone en cas de besoin. Si vous souhaitez vous lancer dans ce type d’expéditions, veillez à ne pas vous mettre en situation périlleuse que la plus belle photo ne pourra jamais justifier.

En guise d’illustration, voici le lien de la galerie Explorations urbaines qui regroupe différentes photos réalisées lors d’un repérage.

9 Comments

  1. J’aimerais bien faire ce genre de photos mais je ne suis jamais passé à l’acte

  2. C’est une thématique géniale… comment se passe tes sorties ? Quelles en sont les modalités ?

  3. Alors si l’on a pas trop envie de se faire courser par la police ou des chiens des gardiennages, dans des lieux hyper dangereux et surveilles.

    Voici ce que propose un Mec de Charleroi : http://www.charleroiadventure.com/

    C’est un mix entre Urbex et decouverte d’une ville.

    Le reportage complet ici: http://www.flickr.com/photos/bruxelles5/sets/72157626311707168/show/

    Cout 25€ Picnic compris.
    Il est possible de reserver pour un groupe et de demander plus d’options (comme visite DANS LES USINES)

Leave a Reply

Logo Twitter