Conseils pour réussir vos photos de vacances

Conseils pour réussir vos photos de vacances

Avec les vacances qui arrivent, les appareils photo achetés tout au long de l’année vont sortir des placards pour retrouver la lumière. Vous aussi saisissez cette opportunité pour empoigner votre reflex et pour lui faire tourner la tête en multipliant les prises de vue. Afin de vous aider à réussir vos photos de vacances, voici quelques conseils qui vous permettront de tirer profit du temps que vous allez consacrer à la photo dans les prochaines semaines.

1- Emmenez le bon matériel
Ne partez ni trop lourd ni trop léger… Pour réussir vos photos de vacances, choisissez votre matériel à emporter en fonction des vacances que vous avez choisies: sédentaires ou itinérantes et selon le type de photos que vous pensez faire: reportage, animalier, photos de nuit. Pour un reportage « culturel » votre boîtier et un objectif trans-standard feront largement l’affaire, surtout si vous faites cela en rando. Pour de l’animalier le 200mm voire 300mm devient indispensable. Et pour les photos de nuit ou les feux d’artifice il faudra ajouter le trépied. Pensez aussi à être complètement autonome en terme de batteries et de cartes mémoire si vous partez plusieurs semaines. En un mot préparez vos vacances photographiques comme vous préparez une sortie photo. À vous d’identifier dès à présent les photos que vous pourrez faire. En complément, vous pouvez consulter l’article qui rassemble tous les bons conseils pour bien préparer ses sorties photo.

2- Regardez les cartes postales
Quand vous arrivez dans un nouveau lieu l’un de vos premiers réflexes doit être de regarder les cartes postales exposées dans les boutiques. Vous y trouverez: les plus beaux lieux à photographier, les idées de prises de vue mais aussi les meilleures heures pour prendre des images. Le soleil tournant toute la journée certaines photos ne peuvent être réalisées qu’à certaines heures. Pour réussir vos photos de vacances, jetez un coup d’œil attentif aux photos des cartes postales et laissez libre court à votre créativité.

3- Saisissez les éléments d’ambiance
Ne passez pas à coté des éléments caractéristiques d’un lieu. Si vous allez en Provence arrêtez-vous pour faire des photos de lavande. Si vous visitez un village breton au bord de la mer, ne ratez pas non plus les photos des bateaux de pêcheurs avec filets et casiers dans le port. De la même manière sur la plage, ne manquez pas les photos de parasols. En arrivant dans un lieu pensez à vous poser la question « quels sont les éléments d’ambiance typiques qui caractérisent le lieu? ». C’est en les immortalisant que vos images témoigneront le mieux des vacances que vous avez passées.

4- Multipliez les prises de vue
Quand vous avez un sujet, ne le lâchez pas. Un champ de tournesols vous plaît, ne faites pas une ou deux photos. Faites des gros plans, des plans larges, en contre-jour, de la droite, de la gauche, en contre-plongée, cherchez des insectes qui viennent sur les fleurs, travaillez votre composition avec une, deux puis trois fleurs, jouez sur la profondeur de champ. De retour devant votre écran, vous pourrez choisir l’image qui témoigne le mieux de ce que vous avez vu et vécu. Prenez donc le temps sur place de multiplier les prises de vue avec des angles différents. Exploitez au maximum les sujets qui vous plaisent en les prenant sous toutes les coutures. Réussir ses photos de vacances, passe avant tout par la multiplication des angles de prises de vue.

5- Ne supprimez pas d’images juste en regardant l’écran de votre boîtier
Gardez à l’esprit que l’écran de visualisation sur votre appareil photo ne permet pas de vous donner une vision précise de la qualité de vos images. Par forte luminosité en plein été, votre écran devient encore moins lisible. Dans ces conditions ne supprimez pas d’images sur le terrain et attendez d’être devant votre ordinateur pour supprimer les images ratées. Une carte mémoire complémentaire vous permettra de ne pas avoir à supprimer des images pour gagner de la place.

6- Ne photographiez pas pendant les heures interdites
Pour marquer les esprits, on peut dire qu’il est interdit de prendre des photos entre 10h et 16h. Une fois ce postulat posé, inutile de prendre son appareil pendant ce créneau où la lumière est très dure et les rendus très très moyens. Par contre, avant 10h et après 16h, vous devez du coup vous transformer en redoutable chasseur d’images. Les conditions de luminosité seront alors les meilleures pour obtenir de belles images. À vous donc de faire les repérages nécessaires pour shooter les plus beaux lieux aux meilleures heures.

7- Faites attention aux ombres qui deviennent noires
Si vous décidez cependant de faire des photos par forte luminosité, vous allez devoir faire face à de forts contrastes quand le soleil est à son zénith. Pensez à bien exposer vos images pour pas que les ombres ne ressortent complètement noires. Utilisez l’histogramme pour mesurer le poids du noir ou des gris très foncés dans vos images. Il vous faudra également faire attention de ne pas brûler vos images en voulant éclaircir ces ombres.

8- Choisissez-vous un thème photographique
Choisir un thème photographique constitue une belle opportunité de se doter d’un fil conducteur. Il vous permettra au-delà des vacances d’accumuler une série d’images sur le même thème. Voici quelques exemples de thèmes que j’ai pu croiser: les portes, les fenêtres, les chaises, les plaques de rue, les lampadaires, les châteaux d’eau… Ce qui va faire l’intérêt du thème ce n’est pas tant les photos prises individuellement mais plus la série de photos que vous rassemblerez sur le même thème. L’idée n’est pas d’avoir 5 photos différentes de la même porte mais 1 photo de 5 portes différentes. Dans ce cas, c’est la diversité des images qui fait la richesse de la série et qui témoigne des différences de cultures, d’architectures ou d’époques que vous avez traversées. Je vous conseille la lecture de cet article qui présente plus en détail ce sujet. vous y trouverez également une galerie photo dédiée aux plaques de rue du monde entier.

9- Emportez les bons accessoires
Réussir ses photos de vacances c’est avoir les bons accessoires sous la main. Certains accessoires peuvent être indispensables pour réussir des prises de vue. Sachez les identifier avant de partir. Voici quelques idées… le trépied pour les photos de nuit et les feux d’artifice, le micro-trépied pour les prises de vue dans les églises, les filtres polarisant pour les images au bord de la mer ou en montagne, le flash pour déboucher les ombres ou bien encore le sac plastique pour protéger son matériel en zone humide ou pluvieuse. Dans cet article vous trouverez une liste de tous les accessoires bien utiles à mettre dans le sac photo d’un voyageur.

10- N’apportez pas votre matériel photo sur la plage
Enfin, pour réussir ses photos de vacances, il est nécessaire de préserver son matériel photographique. N’emmenez pas votre matériel photographique sur la plage surtout s’il y a du vent. En plus de l’eau qu’il n’aime pas, votre matériel déteste le sable. A Berck sur Mer cette année le vent faisait voler le sable, j’en ai fait l’expérience. Sachez que les petits grains de sable se glissent très facilement sous les boutons de votre boîtier, qui du coup se grippent. De la même manière, les grains de sable peuvent passer sous les bagues de votre objectif qui se met lui à gratter. Évitez donc la plage à votre appareil photo, surtout si vous y êtes entre 10h et 16h.

Pensez également à lire:


18 Comments

  1. Top article ! Merci m’sieur Seb 🙂

  2. Bonjour !

    Certains de ces conseils sont intéressants à se remettre en tête pour quelqu’un qui n’est pas très à l’aise avec la photo mais je trouve que de nombreux conseils demanderaient à être très fortement nuancés !

    Le premier conseil serait : « savez ce que vous voulez obtenir comme photos » car conseiller de regarder les cartes postales est loin d’être une bonne idée pour tout photographe, sachant que la difficulté majeure en vacances, c’est justement de ne pas faire de « photo carte postale » !
    Pour quelqu’un qui veut faire quelque chose de personnel et pas trop cliché, je ne le conseillerais pas, au contraire !

    Ces fameuses heures interdites, c’est assez dictatorial !! Ce conseil ne me semble pas réaliste en vacances où l’on découvre des choses à toute heure du jour et où l’on n’a toujours l’occasion de revenir par la suite. C’est tellement dommage de s’interdire de capter une photo pour que question d’heure (de plus, est-ce que ce créneau horaire soit disant interdit s’applique dans tous les pays… pas sûr !).
    Selon moi, le bon conseil serait plutôt : soyez conscient de la lumière et faites des choix pour la gérer correctement. Il s’agit de bien s’orienter par rapport au soleil même quand il est fort, de composer en fonction des ombres, d’exploiter, même son intensité !

    Ainsi, plutôt que le conseil de ne pas plonger les ombres dans le noir (et également de ne pas cramer les zones lumineuses par la même occasion… eh bien, quel challenge !!), je dirais qu’il s’agit pas non plus d’une règle mais d’un choix.
    Exposer pour les hautes lumières et plonger les ombres dans le noir peut constituer une très bonne méthode tout comme exposer pour les zones sombres quitte à « cramer » les hautes lumières (si si !) peut également être envisageable.

    Bref, en conseils comme en photographie, même aux heures chaudes de la journée, tout n’est pas tout blanc, tout n’est pas tout noir. Il faut se rappeler qu’en fonction du contexte et du type de photographie que l’on veut ramener, nos choix seront bien différents, et heureusement ! Sinon, tout le monde ferait ses fameuses cartes postales… Est-ce que ça ne va pas plus vite de les acheter ??

    Ceci dit, je suis quand même en accord avec certains autres conseils comme « saisissez les éléments d’ambiance », s’il ne s’agit pas de faire tout ce que l’on peut trouver de plus cliché en copiant ce qui a déjà été fait mille fois, « ne supprimez pas d’images en les visionnant sur l’écran de l’appareil » et bien sûr « choisissez-vous un thème photographique » !

    J’espère que mon commentaire semblera constructif et complètera avantageusement cet article.

    Bonne continuation !
    Anne-Laure

    • Hello Anne-Laure,

      Un grand merci pour ce long commentaire plein de compléments d’informations. En effet, les photos de cartes postales ne peuvent constituer un but ultime, mais pour les gens qui ne prennent pas beaucoup de photos tout au long de l’année, elles peuvent leur donner une première source d’inspiration, charge à eux ensuite de construire de belles images et faire preuve de créativité dans la composition et les points de vue pour ne pas reproduire les clichés 😉

      En effet, les heures interdites ont un « esprit dictatorial ». Quel photographe peut s’offrir le luxe de ne pas prendre d’images entre 10h et 16h? Cependant, ce qui m’a plu dans cette formule c’est le fait que cela démontre que l’on a plus à gagner avant 10h et après 16h. La force de la formule est de frapper les esprits et ainsi de créer une attention pour ces heures plus favorables aux belles images. Même si elle est souvent difficile à appliquer.

      Pour les ombres, les noirs et les blancs, on est aussi d’accord. Tout est question de choix et de sensibilité. Pour ceux qu’ils n’ont pas encore la technique suffisante attirer leur attention sur les ombres et les hautes lumières va leur permettre de ne pas rater des images et se poser la question du rendu qu’ils souhaitent avoir.

      A très bientôt j’espère 😉

      Emir

    • Coucou,

      « Vous y trouverez: les plus beaux lieux à photographier, Pour réussir vos photos de vacances, jetez un coup d’œil attentif aux photos des cartes postales et laissez libre court à votre créativité. »

      Regarder des photos de cartes postales et s’en inspirer n’empêche pas de laisser libre court à son imagination…

      Enfin je suis loin d’être aussi connaisseuse que vous mais j’adore la photo et ce conseil ou cette suggestion est pour moi, intéressante, étant novice en la matière…

      Rania

      • Il faut pas hésité à venir en sortie photo, c’est comme cela que nous avons tous commencé 😉

        Emir

  3. Très bon article. Ca donne envie de partir tout de suite…

    Christine

  4. Très bon article Seb mais pas de vacances pour moi, juste qq « longs » weekends

  5. Merci Sébastien pour tous ces conseils… et merci aussi à Anne-Laure pour son point de vue fort interessant.
    J’espère que cet article donnera lieu à d’autres réactions et conseil avertis pour le bonheur des plus novices.

    EN tout état de cause…. pendant vos vacances… faites vous surtout plaisir.
    ;o)

    Grégory

  6. En vacances, tout du moins si elles sont familiales, je pense que l’on cherche moins à innover et que nos images essayent de restituer le plus simplement et le plus rapidement possible les lieux où l’on passe. Je qualifierai donc ces photos comme étant des « photos souvenirs » et je pense -peut-être à tort- que c’est à ce type de photos que Seb fait allusion dans son article.

    Pour compléter ce que dit Anne-Laure, il me semble intéressant de noter qu’il existe -en tout cas à mes yeux- trois types de photos et donc de photographes, en fonction de la personnalité et de la sensibilité de chacun :
    • les « photographes techniques » (qui font des photos de qualité indéniable, mais pas très recherchées, du type cartes postales)
    • les « photographes sensibles » (qui s’attachent davantage à traduire une ambiance ou une émotion avec des cadrages originaux)
    • et les « grands photographes » (qui réunissent les deux aspects : technique + sensibilité artistique, mais qui sont forcément beaucoup plus rares).
    Je pourrais ajouter la photo souvenir, mais je trouve que lorsqu’on atteint un certain niveau, elle rejoint la première catégorie.
    Aussi, certaines personnes, par choix ou influences, peuvent naviguer de catégorie en catégorie, jusqu’à ce qu’elles trouvent leur style, ou pour faire des progrès dans un domaine qui leur semble nécessaire d’améliorer…

    Bref, mon commentaire n’apporte peut-être rien et vous ne serez peut-être pas du même avis, mais j’avais envie de faire suite à celui d’Anne-Laure qui ne m’a pas laissée indifférente. Personnellement j’aime et je cherche à innover, mais de toute évidence en vacances -si je ne suis pas seule- je n’ai pas le temps de réellement « faire de la photo » ; je capte donc des moments et images juste pour le plaisir et immortaliser des souvenirs 😉

    Lucie

  7. Philoubtz64

    Pour ce qui est des cartes postales, il ne s’agit pas d’essayer de refaire les mêmes photos, mais de savoir quels sont les lieux intéressants à photographier.

    D’ailleurs, cette étape ne ce fait qu’une fois sur place.
    En ce qui me concerne, je prépare mes photos de Vacances bien en amont, en consultant des guides touristiques. On en tire beaucoup d’information intéressantes, notamment quant au matériel à emporter.
    La consultation de site internet et la recherche de photos, notamment sur Google Image, permet également une bonne préparation des photos.
    Cela évite de se demander une fois arrivé sur place ce qu’il y a à photographier.

    Philippe

  8. Bonjour, très bon article, c’est vrai que entre 10 h et 16h c’est pas top mais avec un filtre uv ou gris on peut s’en sortir je pense. Sinon comment photographier dans les pays médditéranéen par exemple

  9. comment faire si on peut éviter cela exemple voyage organiser.

Leave a Reply

Logo Twitter