Conseils pour classer ses photos

Conseils pour classer ses photos

Avec l’arrivée du numérique, le nombre de photos a explosé. Si on a tous commencé par décharger nos photos dans des répertoires dédiés, avec le temps il devient très vite quasi impossible de retrouver la photo que l’on cherche au travers des répertoires / sous répertoires mis en place. Le but de cet article et du suivant intitulé « Conseils pour annoter ses images » est de montrer ce qu’un outil de catalogage peut apporter comme valeur pour passer d’un stockage de fichiers sur disque dur à une organisation efficace de ses images, qui deviennent aisément consultables en quelques clics.

1- Faites une sauvegarde de vos images
Si vous n’êtes pas un roi de l’informatique et que vous êtes susceptible d’avoir des images avec le même nom, n’hésitez pas à faire une sauvegarde de vos fichiers avant de vous lancer dans des opérations de classement de vos photos. Une mauvaise manipulation est vite arrivée quand on déplace des fichiers. De manière générale, pensez à mettre en place un système de sauvegarde de votre disque dur…

2- Abandonnez votre classement initial par sous-répertoires et sous-sous répertoires
La création d’une arborescence à plusieurs niveaux de répertoires est trop complexe à maintenir dans le temps et ne vous donne pas la vision sur tout votre stock de photos. Adoptez un seul niveau de répertoires en lecture directe sous le répertoire classique « Mes Images » sur Mac comme sur PC. Inutile non plus de séparer les fichiers par type: Raw / jpg / Tiff dans des répertoires distincts. Ils ne vont pas se manger les uns les autres…

3- Dotez-vous d’un outil de catalogage pour gérer vos images
Vous trouverez sur le marché un grand nombre d’outils de catalogage (iphoto, Aperture, Bible, IviewMedia pro, Expression Media, Lightroom,.. ) dont le but est de générer automatiquement une base de données où vous pourrez visualiser en quelques clics toutes vos images sans avoir à naviguer dans votre arborescence de répertoires. Ces outils sont disponibles dans la configuration de base de votre ordinateur ou peuvent être testés gratuitement pendant les 30 premiers jours. Ils deviennent très vite des outils indispensables pour manipuler, renommer ou annoter tous vos fichiers images.

4- Lancez le logiciel de catalogage et générez votre première base de données images
La première fois que vous lancez ce type de logiciel, il va vous demander s’il peut / doit scanner votre ou vos disques durs à la recherche d’images. En cliquant sur oui, il va créer automatiquement une base de données en listant toutes les photos se trouvant sur votre machine et en créant une petite vignette de visualisation pour chaque image. Cela peut prendre pas mal de temps, en fonction de la capacité de stockage de votre ou vos disques durs et de la quantité d’images que vous y avez déposées. A ce stade l’outil ne déplace pas vos fichiers mais se contente d’enregistrer dans la base le chemin d’accès pour chaque fichier image.

5- Supprimez les photos en doublon
Une fois votre base images disponible, faites une recherche des photos en doublon afin de ne garder qu’un seul exemplaire. L’outil dispose de cette fonctionnalité et fera cette recherche pour vous en comparant toutes les images entre elles et vous proposera une liste de photos à supprimer en les déplaçant vers la corbeille.

6- Identifiez votre mode de classement élémentaire sur votre disque dur
Créez sur votre disque dur dans le répertoire unique « Mes images » les seuls répertoires où vous allez glisser vos images. Vous pouvez par exemple créer un répertoire pour chaque Sortie photo (Illuminations de Paris, Ponts de Paris, Week-end à New York,… ) ou un répertoire pour chaque thème (nature / famille / animaux / voyage). Ces nouveaux répertoires vont se substituer à tous vos répertoires actuels. Il sera ainsi plus facile de sécuriser vos photos et de les glisser aisément au bon endroit à chaque nouveau déchargement de carte mémoire.

7- Déplacez vos images dans les répertoires nouvellement créés
Au travers de la visionneuse de l’outil de catalogage, identifiez les images à regrouper dans les répertoires nouvellement créés et demandez à l’outil de catalogage de déplacer les images dans les bons répertoires. Ainsi, vous aurez les images au bon endroit. Procéder ainsi pour toutes les images qui ont été importées dans votre base de données.

8- Vérifiez dans votre base catalogue que vous n’avez plus d’image dans les anciens répertoires
Avant de supprimer tous les anciens répertoires, assurez-vous que toutes vos images sont bien dans les nouveaux répertoires et qu’il n’en reste pas dans les répertoires qui vont être supprimés. Votre outil de catalogage vous permet de visualiser dans quels répertoires se trouvent vos images, utilisez cette fonctionnalité. L’outil ne dupliquant pas les fichiers mais enregistrant juste le chemin d’accès vers ses fichiers, si vous perdez les fichiers images, vous ne pouvez espérer les retrouver dans votre base de données.

9- Supprimez les anciens répertoires
Une fois l’intégralité des images transférées dans les nouveaux répertoires, supprimez un à un les différents répertoires et sous répertoires après vous être assuré une fois de plus qu’ils sont bien tous vides.

10- Sauvegardez votre base catalogue et commencez à consulter vos photos
A ce stade vos photos sont regroupées dans des répertoires clairement identifiés sur votre disque et simple d’accès. Votre base de donnée images contient elle 100% de vos photos ainsi que toutes les informations de base liées à vos clichés: date, exif,…. Lors de l’importation des images dans la base de données, l’outil a capturé toutes ces informations et vous les met à disposition pour que vous puissiez les exploiter ou les modifier. Juste en cliquant, vous pouvez trier / déplacer / sélectionner / visualiser en jouant juste sur ces informations : date des clichés, appareil ayant pris la photo, objectif utilisé, coordonnées GPS. Cette grosse base de données que vous allez enrichir au fur et à mesure en annotant toutes vos photos doit maintenant être sauvegardée. Elle va constituer votre point d’entrée unique vers vos images.

Pour passer à la phase suivante c’est-à-dire l’annotation de vos images, je vous conseille de lire la seconde partie de cet article intitulé « Conseils pour annoter ses photos » que vous trouverez dans la rubrique « conseils ».

2 Comments

  1. Bonjour,

    Je n’ai pas trouvé l’explication très claire, surtout que la manipulation des logiciels de catalogages n’est pas aisé.
    Tes points 2 et 6 se contredisent: tu dis qu’il faut mettre toutes les images à la racine sans sous répertoires et ensuite tu dis d’en créer en fonction des événements. Donc on va se retrouver forcement avec des répertoires (années par exemple) et sous répertoires

    Loic

    • Hello,

      Les logiciels de catalogages permettent de faire de plus en plus de traitement d’images et se sont du coup une peu complexifié ces derniers temps. Cependant, la partie classement et annotations reste la plus accessible. Pour ma part je l’étais trouvé quelques petits tutoriels vidéos permettant de bien débuter. 😉

      Concernant les sous-répertoires, mon conseil est de n’avoir qu’un répertoire par événement et ne pas avoir un répertoire pour les fichiers Raw, un pour les jpg, un pour les superbes images et un pour celles qui sont moins intéressantes. Après se pose la question du nom du répertoire. Pour ma part, je suis sur le mode « année+ évènement ». Maintenant, c’est à chacun de sentir le mode de fonctionnement avec lequel il est le plus à l’aise.

      Bonne journée
      Emoir

Leave a Reply

Logo Twitter